Temps de lecture: 6 minutes

Il y a un an je vous parlais du lancement de la nouvelle application Whympr, permettant de gérer ses itinéraires et sorties en montagne sur un téléphone mobile.

En cette rentrée 2018, j’ai eu le plaisir de rencontrer dans un café de Genève Tim MacLean, le cofondateur de cette application. J’en donc ai profité pour lui poser quelques questions.

Interview

Salut Tim, peux-tu nous expliquer la genèse du projet Whympr et pourquoi s’être lancé dans cette aventure ?

Avec Xavier, mon cousin, nous sommes d’origine chamoniarde et passionnés de montagne. Nos parcours professionnels nous ont éloigné de la vallée. Xavier s’est installé en Scandinavie pour travailler dans le design digital, moi j’ai évolué dans la gestion de projet high-tech, principalement chez Apple à Londres.

Nous nous retrouvions régulièrement sur Chamonix lors des vacances, en hiver ou en été. L’idée de Whympr nous est venue lors d’un retour de course en montagne. Nous avons fait le constat qu’il n’y avait pas d’application mobile adaptée à notre pratique de l’alpinisme et l’escalade. C’est à dire une app qui permettrait de trouver les informations dont nous avons besoin pour préparer nos sorties, tenir un carnet de course et partager ces moments avec les amis ou la communauté.

C’était durant l’été 2016. J’ai ensuite fait quelques dessins, un début de business plan et nous avons trouvé le nom avec Xavier. De retour de vacances j’ai continué à travailler sur ce projet comme un hobby. Et puis lors d’une journée de travail typique: tableau Excel, des centaines d’emails, pression du patron, je me suis demandé pourquoi je faisais ça. J’ai fait un rapide calcul pour voir comment je pourrais vivre sur Chamonix pendant quelques temps sans salaire. Le lendemain il était clair que si je ne tentais pas l’aventure je le regretterai toute ma vie. La décision était prise, je démissionnais le mois suivant et un mois après je posais mes valises à Chamonix pour me concentrer sur Whympr.

Cela fait deux ans que l’application existe, quelles ont été les principales étapes qui jalonnent ce projet ?

Après un prototype basique que nous avons fait nous même, la première version de Whympr est sortie sur iPhone en décembre 2016. En 2017 nous avons intégré de nouvelles fonctionnalités: carte topographique, fonctionnalités sociales, sytème de notification. Dès lors nous avions une app de base solide avec plus de 30 000 descriptions de routes dans notre base de donnée. En 2018, nous nous sommes penchés sur la création de services supplémentaires et avons cherché à étendre l’accès à l’app. Sont alors apparus le service Premium, la possibilité d’accéder aux cartes IGN et tout récemment la version Android.

Une étape récente importante est l’agrandissement de l’équipe avec l’arrivée de Nick Calverey en tant que directeur technique. Passionné de VTT et ski de rando, il a été séduit par le projet et nous aide avec le développement depuis un an.

Vous bénéficiez d’une incubation dans l’Annecy Base Camp de l’OSV, que vous apporte ce genre de support dans votre développement ? Quels ont été les autres aides dont vous avez bénéficié ?

Nous sommes très heureux d’avoir été sélectionné pour faire partie de l’Annecy Base Camp. Cela nous permet de profiter de conseils et de coachs spécialisés dans l’univers de la création d’entreprise et de l’outdoor. Le réseau OSV est très important. Nous avons pu par exemple rencontrer le directeur de Salomon et avoir son avis sur le projet. Nous avons aussi été intégrés dans l’incubateur de la Caisse d’Epargne, Le B612 à Lyon, qui nous aide plus sur le côté du financement.

Nous avons aussi réussi plusieurs concours dédiés aux start-ups, tels que GeoFab à Genève, l’appel à projet Cluster Montagne ou encore la bourse French Tech de Bpifrance. Ces récompenses sont encourageantes et nous donnent une réelle crédibilité.

Peux-tu nous en dire plus sur ce que représente la communauté d’utilisateurs Whympr actuellement ?

Nous avons aujourd’hui plus de 5000 utilisateurs à travers le monde. La majorité sont français à 75% puis nous avons des suisses, des anglais et américains qui sont les pays qui suivent. Ils sont grimpeurs, alpinistes, randonneurs ou skieurs.

En plus ce cette communauté, nous avons réuni une équipe d’ambassadeurs qui utilisent l’app et nous font des retours réguliers sur son utilisation et les améliorations à y apporter. Nous sommes très fiers de cette équipe composée de guides de haute-montagne et de grimpeurs passionnés : Martial Dumas, Julien Herry, Fanny Tomasi Schmutz, Ode Siivonen, Sylvain Frendo, Justin Viallet, Marie Janin et Thomas Guerin.

Vous cherchez à monétiser votre application par la vente de service premium, quels sont les premières tendances de ces services auprès des utilisateurs ?

La monétisation est un point clé du projet pour qu’il soit viable à long terme. Jusqu’ici nous avons personnellement financé l’aventure. Nous voulons offrir un produit gratuit de qualité à la communauté avec des services supplémentaires pour les utilisateurs les plus exigeants.

Nous avons aujourd’hui deux services payants sous forme d’abonnement:

  • Une version Premium (24,99€/an), qui donne accès à des fonctionnalités telles que l’enregistrement des descriptions de sorties et cartes hors ligne, la carte 3D ou encore la recherche des itinéraires par difficulté.
  • Un accès à la carte topographique IGN (19,99€/an).

Un nombre encourageant d’utilisateurs a déjà souscrit à ces services, ce qui devrait nous permettre de développer le projet en proposant des fonctionnalités plus poussées. Nous étudions aussi d’autres pistes de monétisation comme  la vente de topos professionnels adaptés aux mobiles. Nous travaillons d’ailleurs en ce moment sur une maquette avec Francois Damilano.

En quelques mots, en tant qu’utilisateur de Whympr, quelles sont les prochains services que je pourrais voir apparaître sur l’app ?

Nous avons beaucoup d’idées pour ajouter de nouvelles fonctionnalités. D’ici la fin de l’année nous allons améliorer la version android, intégrer les prévisions météo par sommet, commencer la vente de topos pros et internationaliser l’app. A moyen terme, nous réfléchissons à intégrer des fonctionnalités de tracking et utiliser la réalité augmentée pour aider nos utilisateurs à mieux se repérer en montagne.

Dernière question, quelles sont les prochaines étapes attendues dans votre développement ?

Notre objectif est de toucher un plus grand nombre d’utilisateurs. Cela pour prouver que le modèle économique est cohérent et viable. L’objectif est d’engager une levée de fond courant 2019 afin d’agrandir l’équipe et accélérer notre développement. Notre ambition est de devenir l’app de référence mondiale pour la pratique de la montagne et des activités outdoor.

Offre partenaire

Scarpa Freedom RS

Chaussures de ski de freeride / freerando – Homme 2018/19. »»

Snowleader
649.9€
Dynafit TLT 7 Expedition

Chaussures de ski de randonnée – Homme 2018/19. »»

Snowleader
599€

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com