picto_newsIl représentait beaucoup pour un grand nombre de passionnés de montagne, Jean Afanassieff est décédé le 10 janvier 2015 à Paris à l’âge de 61 ans, des suites d’une longue maladie.

Au delà de sa réalisation à l’Everest en 1978 où il faisait parti de l’expédition emmenée par l’ancien secrétaire d’Etat aux sports Pierre Mazeaud, il a été un alpiniste complet avec de nombreuses réalisations. Mais c’est également et surtout derrière la caméra qu’il fit parler de lui en tant que réalisateur de nombreux films et documentaires de montagne. Il réalisa de nombreux documentaires et filma les expéditions auxquelles il participa, dont quatre expéditions sur l’Everest, le K2, le Broad Peak et le Nanga Parbat, entre autres. Le nom de Jean Afanassieff évoquait l’aventure et la joie de découvrir pour beaucoup de montagnard.

Jean Afanassieff

Depuis les années 90, il était difficile de ne pas tomber sur un reportage réalisé par Afanassieff, on pense notamment à sa dernière série, en 2014, les Alpes vues du ciel, qui était à l’image de son immense talent. Il partageait sa vie entre Paris et Chamonix, il était marié, père de quatre enfants et grand-père à deux reprises.

Descente à ski de l’Everest

Concernant cette fameuse ascension de l’Everest du 15 octobre 1978, plus d’une soixantaine d’ascensionnistes avaient gravi l’Everest depuis sa conquête en 1953 mais jamais aucun Français ne l’avait fait. Cette première française fut relayée en direct depuis le sommet sur les ondes de France Inter. A 13h40, Jean Afanassieff et le médecin Nicolas Jaeger arrivent au sommet, suivis de Pierre Mazeaud à 14h05.

L’histoire et à la légende raconte qu’une cigarette fut allumée par un des membres de l’équipe française sur la cime… Mais on retiendra aussi le fait qu’Afanassieff et Jaeger chaussèrent les skis à 8300m d’altitude dans la descente, étant ainsi les premiers à skier à une telle altitude.

[…] Le fait d’armes qui lui valut la notoriété nationale eut lieu en 1978. Le 15 octobre. Afanassieff fait alors partie de l’expédition emmenée par l’ancien secrétaire d’Etat aux sports Pierre Mazeaud sur l’Everest. Le toit du monde n’a encore jamais été gravi par des alpinistes français et moins de 80 personnes ne s’étaient alors hissées là-haut. Et de la cordée, il fut avec le médecin Nicolas Jaeger, le premier à fouler le sommet ce jour-là, à 13h40. La légende raconte que ce fumeur invétéré aurait allumé une cigarette là-haut. Il a alors 25 ans et devient…chevalier de l’ordre du mérite. Qu’importe les médailles, de l’Everest il est revenu avec un record, descendant à skis avec son compagnon, Nicolas Jaeger depuis 8300m d’altitude.

Source : ledauphine.com

 

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com