Temps de lecture: 8 minutes

Voici quelques semaines que je voulais rédiger un article sur le nouvel Arva Link et il m’a été donné l’occasion de le tester sur le terrains en ce mois de Janvier. J’avais également constaté que beaucoup de personnes se posaient des questions sur la toile, au sujet de ce nouvel appareil, alors l’idée m’était venue de tenter de couvrir ce point.

J’ai pu rencontrer des personnes de chez Nic-Impex près de chez moi à Annecy en Haute-Savoie, afin de leur demander le prêt d’un appareil.

Le nouvel ARVA Link

J’ai donc pris une grosse heure et demie lors d’une sortie du côté d’Arêches-Beaufort pour faire un exercice d’entraînement avec ma copine et également regarder les performances du Link et ainsi me faire une opinion de cet appareil et de ses nouveautés d’une manière générale.

Pour rappel, les principales nouveautés sur l’appareil sont les suivantes:

  • 3 antennes, analogique & numérique
  • W-link (868 mHz) & fréquence internationale (457 kHz) >>> 457 kHz pour la recherche classique (fréquence internationale, compatible avec tous les D.V.A. du marché), et 868 mHz, fréquence W-Link exclusive Arva / Mammut pour une transmission des informations entres les appareils Arva-LINK et Pulse-Mammut.
  • Ecran haute définition – 128×128 pixels.
  • Flèches de direction 360°.
  • Processeur 32bits Cortex M3.
  • Algorithme DSP.
  • Boussole électromagnétique.
  • Guidage directionnel 360°.
  • Décompte des victimes en analogique >>> Possibilité de scrolling (sélection de la victime à rechercher) et marquage de victimes.
  • Réglage de la sensibilité possible en analogique.

Fréquence 868 Mhz W-Link entre Link et Pulse

[ad#ad-2]

Lors de ce test, je disposais de trois appareils différents, 1 Arva Advanced (le mien), 1 Arva Evo 3 (celui de ma copine) et le nouveau Link. La zone de recherche fixé était de 100m de long sur 70 mètres de large dans un terrain en pente.

L’appareil testé était paramétré en mode expert (3 modes disponibles : novice, expert, analogique), ce qui laisse un peu plus de liberté à l’utilisateur lors d’une recherche multi-victime qu’en mode novice.

La zone de recherche lors de notre exercice d’entraînement.
  • 1er test : deux arva enfouis, recherche mutli-victimes,  un seul DVA (le Link ) en recherche.

En recherche Primaire (phase d’approche) j’ai balayé la zone de recherche par bandes de recherche de 20 m de large, en remontant la supposée coulée depuis le bas de la zone de recherche.

[singlepic id=881 w=266 h=400 mode=watermark float=center]

L’appareil est en mode de recherche, l’indication de la flèche sur l’écran m’indique de poursuivre le quadrillage de mon avalanche.

[singlepic id=882 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

Un premier signal est capté vers 60m (1ère indication 58 puis 62  sur l’écran). Ce signal est resté indiqué quelques secondes, puis a de nouveau disparu, une direction était indiquée à chaque fois. Aucun pictogramme n’est apparu à gauche de l’écran pour indiquer le nombre de victime.

[singlepic id=879 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

[singlepic id=887 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

La recherche secondaire (phase de localisation) commence à partir du moment où on reçoit le signal de la victime. La notice indique qu’un pictogramme d’une victime doit apparaitre sur la gauche. Ce pictogramme indique que l’appareil à synchroniser une victime. Je n’ai pas vu apparaître ce pictogramme avant ~30m (photo manquante). J’ai eu des indications de distance et d’orientation auparavant, mais elles ne me sont pas apparues comme étant “nets et clairs”.

[singlepic id=889 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

A 18m, l’appareil a crée une liste sur la gauche de l’écran, il a trouvé deux victimes (deux pictogrammes) et m’a positionné automatiquement la victime la plus proche. La victime en cours de recherche est entourée à l’écran par un petit cadre noir. La deuxième victime était indiqué à 26m de distance lorsque je me suis positionné dessus à l’aide des boutons (photo manquante).

[singlepic id=890 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

J’ai observé l’apparition d’un sablier, lors de ce test multi-victimes. Ceci m’a déstabilisé la première fois, croyant à un bug de mon appareil ou à une perte de signal. En fait l’appareil se synchronise car il est en mode mutli-victime et doit analyser les signaux associés.

La notice est claire à ce sujet et j’aurais dû assimiler ce point pour être moins déstabilisé:

Informations sur les messages d’erreurs  (p.11):
Dans un cas de recherche complexe avec multi victimes ou dans le cas de recherche dans un environnement avec de nombreuses interférences, votre appareil peut nécessiter un temps un peu plus long pour délivrer une information pertinente. Le signe du sablier s’affiche alors. Dans ce cas veuillez ne pas bouger pendant quelques secondes, le temps que l’appareil vous indique la direction qui lui semble optimale.

[singlepic id=893 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

En naviguant à l’aide des boutons sur la prochaine victime, on voit bien que l’appareil m’indique 9.9 (~10 mètres) mais que je ne peux pas la marquer car ne suis pas en phase finale proche permettant d’aller à la plus petite indication (par la recherche de la croix).

[singlepic id=894 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

On voit ci-dessus que la victime la plus proche est à environ deux mètres. Un drapeau apparaît et permet de marquer cette victime pour se concentrer sur la seconde. Il suffit d’appuyer sur le bouton central pour effectuer ce marquage. En cas de recherche en groupe, cette fonction permet d’enregistrer cet victime et de laisser l’appareil travailler alors sur la prochaine victime la plus proche.

Globalement, une fois que le signal est capté en recherche secondaire, l’approche et la rapidité de l’appareil se fait vraiment sentir, jusqu’à la recherche finale, on se sent en confiance dès lors.

[singlepic id=896 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

Une fois la première victime marquée, j’ai à nouveau constaté l’apparition du sablier. Une nouvelle indication est ensuite apparue sur l’écran avec la distance de la seconde victime.

En mode expert (appareil dans ce mode dans le cas de mon test), dans la liste de victimes créée à gauche de l’écran, le chercheur peut naviguer d’une victime à une autre pour évaluer la distance et la direction des victimes détectées. Cela peut permettre également d’organiser le sauvetage à plusieurs et de diriger les personnes ayant des DVA moins performants. Le marquage/démarquage reste possible uniquement dans un périmètre d’environ 3 mètres. Au-delà, l’appareil ne propose pas la fonction pour éviter un marquage/démarquage accidentel.

[singlepic id=897 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

[singlepic id=898 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

  • 2nd test : un seul arva enfoui, recherche simple, recherche simultanée avec deux DVA (Link + Evo 3)

Compte tenu des premières constatations lors de ce premier exercice, notamment concernant la phase primaire et secondaire, j’ai fait un second test en mettant deux appareils côte à côte (Link et Evo3), pour voir les signaux et indications en simultanée lors d’une recherche (une seule victime).

[singlepic id=901 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

Le premier signal capté par le Link est toujours aux alentours des ~60/65m. L’Evo3 ne capte pas encore de signal.

[singlepic id=903 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

A 45m l’Evo3 capte un signal, le Link cherche encore et nous indique de poursuivre notre quadrillage.

[singlepic id=905 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

A partir de 40m l’Evo3 ne perdra plus le signal et nous indiquera des valeurs en diminution, mais avec une orientation quasi inexistante toutefois. Le Link sera moins franc dans l’information et la direction, avec des valeurs moins fréquente et une direction encore difficile à déterminer franchement (bien que des directions aient été données à la différence de l’Evo3).

[singlepic id=907 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

C’est à 30 mètres que le Link captera et ne lâchera plus le signal, tout en étant très précis au niveau des directions. L’Evo3 est moins performant sur cette recherche secondaire alors qu’il semblait “meilleur” en recherche primaire.

L’Evo3 indiquera une distance et une orientation proche du Link aux alentours des 20 mètres, le Link semblant plus précis, plus réactif dans son affichage.

[singlepic id=908 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

[singlepic id=910 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

[singlepic id=911 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

[singlepic id=914 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

[singlepic id=915 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

En phase finale le Link est très performant, le rafraîchissement de l’information et la précision de la distance et de l’orientation est très bonne.

Ce test ne met pas en concurrence deux appareils identiques, le Link étant plus récent technologiquement, mais l’Evo3 est un appareil très fiable ayant fait ses preuves, des tests indépendants vont dans ce sens, ce qui rend ce comparatif pertinent de mon point de vue.

[singlepic id=917 w=400 h=650 mode=watermark float=center]

[singlepic id=885 w=266 h=400 mode=watermark float=center]

  • Impression finale:

L’impression est globalement bonne après cette première utilisation, notamment  en phase de recherche secondaire  (dès que l’appareil synchronise sur une victime) et finale où l’appareil fonctionne extrêmement bien.

Le marquage multi-victime est très bien pensé, le scrolling fonctionne bien et on se sent à l’aise avec les informations émises en fonction des victimes sur lesquelles on se trouve. Les pictogrammes sont très explicites et le marquage apparaît clairement à l’écran.

Ce nouveau Link m’a un peu déstabilisé dans la phase primaire, en effet, comme je l’ai mentionné le premier captage de signal se fait vraiment autour des 60 mètres cependant mais il ne m’est jamais apparu franchement et j’ai souvent assimilé cela à des signaux plus ou moins erratiques (interférences). D’autant plus que j’ai parcouru ma zone de recherche de façon classique et n’ai eu le sentiment d’accrocher mon/mes signal(aux) que vers les 30m.

Certainement que l’impression de ne pas avoir identifier un signal net et clair venait du fait que c’était ma première utilisation du Link. Il se pourrait qu’après plusieurs entrainements, l’interprétation de ces premiers signaux pourrait changer.

J’ai eu l’apparition du pictogramme “sablier” qui est intervenu lors de mes tests, la lecture de la notice est  donc importante pour bien assimiler toutes les informations qui peuvent figurer à l’écran et la manière de les interpréter en pratique. Il est important de bien lire les spécificités de l’appareil selon la configuration que vous choisirez (novice ou expert).

Enfin et pour conclure, bien entendu ce test n’est pas complet et expose  seulement les principales fonctions que je voulais observer avec cet appareil. Je n’ai pas pu testé la connexion W-Link (faute de Pulse à disposition), ni même la fonction analogique par exemple.

Je ne suis également ni professionnel, ni expert en sécurité en montagne, seulement simple pratiquant. La valeur de cette revue n’a donc qu’une portée somme toute relative, fonction des conditions du test.

Cependant, chaque pratiquant se doit de savoir interpréter les signaux qu’un tel appareil pourra lui fournir lors d’une situation de recherche en avalanche. La prise de décision doit être rapide dans ce cas de figure et il est essentiel donc de s’entraîner régulièrement avec son propre appareil afin d’être à l’aise avec et d’en connaître les principaux comportements.

J’avais entendu que cet appareil exprimerait surtout ses qualités en mode multi-victimes et il semble bel et bien que cela soit le cas après ces premiers essais sur le terrain. Il faudrait également le tester avec d’autres appareils de la concurrence (Pulse, Pieps, Ortovox, BCA…) pour voir les réelles différences de fonctionnalités et de comportements.

Un petit sondage sur ce sujet pour terminer, vos avis et remarques sont également les bienvenus !

Quel est selon vous le D.V.A le plus performant du marché actuellement ?

View Results

Loading ... Loading ...

>> Documentations et sites à consulter:

>> Mes remerciements à la société Nic-impex pour le prêt du matériel.

[ad#ad-1]
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com