Temps de lecture: 5 minutes

Salomon Quest Pro Pebax

Voici un “test terrain” que je me permets de partager avec le plus grand nombre. Je skie depuis un an et demi sur une Zzeus Dynafit et j’ai randonné 10 ans avec des Scarpa Denali.

J’ai eu la chance de pouvoir tester dès cet hiver le futur modèle de chaussure “freeride” / “ski de randonnée” de chez Salomon : la Salomon Quest Pro Pebax .

Salomon quest pebax pro

Ce modèle, parmi la gamme Quest de Salomon, est annoncé comme étant le plus léger à destination des randonneurs. Sur le papier les caractéristiques sont les suivantes:

  • Flex: 110.
  • Nouveau mécanisme ski/walk,
  • Système de laçage rapide sur le chausson,
  • Boucles légères avec réglage micrométrique et crochet d’extension pour la marche,
  • Collier de serrage large pour l’appui et le confort,
  • Coque Pebax®,
  • Insert Dynafit,
  • Semelle de randonnée + semelles interchangeables alpin en option,
  • Poids : 1750gr en 26.5.

Commentaires:

Conditions d’utilisations de ce test:
Sorties rando régulières >10’000m dans les alpes (Aravis, Bauges, Mont Blanc, etc.), et un raid à ski en Turquie dans le massif du Taurus avec 10’000m de dénivelé, ainsi que de nombreuses sorties hors pistes.

1. Le chaussage:
J’ai toujours “galéré” pour rentrer mon pied dans mes pompes de rando et j’appréhendais une fois de plus cette étape avec ce modèle, surtout à la longue après que le chausson “vieillisse” un peu.

Première bonne surprise avec ce modèle car le pied rentre facilement, et ce malgré la coque “classique”. Le système de serrage rapide et excellent, super simple, solide, rapide.

On peut regretter tout de même de ne pas avoir un chausson thermoformable à l’intérieur, on a toujours la possibilité de mettre un chausson thermo que l’on se fait faire dans le petit magasin du coin, il faudra juste rajouter ce surcoût (~100€).

2. Système ski/marche – Poids:
Je trouve le débattement arrière excellent, je n’ai personnellement pas été gêné, il est dans la norme, meilleur que celui d’une Dynafit Zzeus.

Le passage marche > ski fonctionne très bien avec un mécanisme (“magnesium backbone”) très robuste, qui s’enclenche parfaitement et donne une vraie impression de solidité. Le flex de 110 est suffisant pour une pratique rando.

Quest  Pro Pebax

Le poids est plus que correct, je m’attendais à une chaussure plus lourde et j’ai été surpris. Cette chaussure est plus légère que ma Dynafit Zzeus avec un meilleur confort à la montée comme à la descente et un excellent enclenchement marche/ski. Lors de l’utilisation de crampons sur la pompe, la marche est également très bonne.

3. Le serrage
Je suis plutôt partisan des 4 boucles et j’étais sceptique à l’idée de devoir serrer ce gros collier qui ressemble plus à une pompe de ski freeride qu’à une pompe pour aller en montagne. Cependant ce collier est fort utile, bien positionner sur la coque et procure un très bon niveau de serrage sur le tibia. J’attends de voir à la longue si ce collier s’altèrera, (moins de grip/usure), mais au final les 3 boucles + ce collier sont tout à fait satisfaisants.

Les crochets sont larges et paraissent solides, le réglage micrométrique est précis et offre la possibilité de vraiment adapter son serrage. Rien à dire sur la bouclerie, très bon point.

4. Semelle
La semelle Contagrip utilisée me paraît trop tendre, notamment lorsque l’on fait face à des randos ou le portage est nécessaire. L’usure de la semelle a été très rapide lors de mon trip dans le Taurus et j’ai vraiment perdu en accroche sur l’avant du pied. Je pense qu’une semelle plus dure et plus dense serait mieux appropriée pour une chaussure orientée rando. A noter également que l’insert Dynafit repose sur cette semelle et que son encrage ne paraît pas approprié, certainement un point à améliorer.

Lors de portage sur des zones en mixtes/neiges, la semelle offre une bonne accroche en talon mais la semelle avant laisse à désirer. La petite plaque à l’avant de pied enlève un grip souvent indispensable sur des appuis en bout de chaussure. Je regrette cette plaque lisse, plutôt que de bons gros crans qui permettraient d’avoir une accroche parfaite sur des neiges dures ou en mixte.

Quest  Pro Pebax

Sans être un point bloquant car au final cela ne m’a posé aucun problème, je pense que cette semelle sera certainement plus dure dans le modèle commercialisé en 2010/2011, car Salomon semble être au courant et souhaite traiter ce sujet.

Je modère donc mon commentaire, car pour une utilisation classique en neige de cette chaussure, la semelle s’avère être très correcte.

5. Sur la neige
Et c’est finalement là le plus important…

Confort à la montée, je n’ai pas eu d’ampoules (cela dépendra de chacun, me direz-vous…) mais je me suis senti “bien dans mes pompes” dès la première rando ! Bonne tenue de cheville sur des neiges dures en montée, souvent les pieds travaillent et on peut parfois avoir des douleurs dans ces situations.

En descente, serrage parfait, précision très correcte (même si ce n’est pas une pompe de slalom) et très satisfaisante par rapport à une 4 boucles. Même après plusieurs montées/descentes sur une même journée, le serrage reste fiable.

Je prends cette pompe en hors piste dorénavant car son serrage est très bon tout au long d’une longue journée de poudre.

Lilian MARTINEZ - Quest Pro Pebax

Conclusion
Je suis personnellement plutôt emballé par ce modèle, à tel point que j’ai laissé ma paire de Zzeus à la cave maintenant pour ne prendre que ce modèle. Je suis même parti en raid avec ces pompes (aussi pour le tester), et j’avais pleine confiance en partant, pour preuve que je me suis senti à l’aise avec !

Le chaussage et le confort dans le chausson me paraissent très bons; le serrage et la précision/maintien du pied à la descente aussi.

Enfin l’aspect général de la chaussure offre une bonne impression, la qualité de la coque est perceptible.

Je pense que Salomon arrive donc sur le marché avec une chaussure de très bonne qualité, adaptée pour la randonnée à ski ainsi que pour des sorties hors piste, avec notamment son système de semelle interchangeable (un coup de viseuse et hop !).

Les “grands acteurs” du marché du ski s’attaquent enfin au marché de la “rando”. Je trouve intéressant de voir qu’ils arrivent avec des produits de qualité en adéquation avec les besoins des pratiquants, car c’est avant tout cela que ce marché et ses pratiquants attendent.

***Important : Mise à jour juillet 2010 ***

Voici ce que le fabricant annécien annonce, “SALOMON a décidé de procéder, à titre préventif, à cette opération de rappel volontaire car la sécurité de ses consommateurs et la qualité de ses produits constituent ses priorités absolues.”

Le blog américain WildSnow avait relayé un problème avec les inserts Low Tech, le fabricant a ainsi réagi de suite en rapellant tous les modèles de pré-séries.

Je reste convaincu par tout ce qu’apporte cette chaussure, nul doute que Salomon va continuer sur ce segment, cependant j’espère qu’ils n’abandonneront pas la compatibilité avec des inserts Low-Tech, à suivre donc…

http://www.salomon.com/minisites/quest_recall_cafr/index.html

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com