Lorsque Mathieu Navillod a contacté une dizaine d’athlètes du monde de l’outdoor, ils n’ont pas beaucoup réfléchi et ont tout de suite accepté de participer à ce projet. Un seul objectif qui veut marquer les esprits et surtout montrer qu’il existe des solutions pour agir contre les déchets que nous produisons et surtout que nous pouvons tous y contribuer.

L’idée est partie d’une rencontre il y a plusieurs années entre Mathieu et Jimmy qui vient d’une famille où le recyclage est ancré dans les esprits et les pratiques depuis plus d’un siècle, la famille Sclavo. Cette famille est spécialisée dans le recyclage avec une volonté de revaloriser tout ce qui est possible.

Le constat de départ est simple : notre terrain de jeu favori se dégrade année après année et si rien ne se passe, ainsi nous n’aurons bientôt plus l’occasion de pratiquer dans les environnements qui nous tiennent à cœur. 

Alors que faire et par où commencer ? Les athlètes eux mêmes sont de bien mauvais exemples avec des bilans carbones importants liés à leurs déplacements pour pratiquer leur passion qui est aussi leur métier… Mais leur notoriété leur offre une certaine visibilité et peut ainsi leur permettre d’alerter le plus grand nombre.

L’idée est donc d’agir sur l’un des maux et de présenter la solution, notamment en minimisant leur empreinte.

C’est là qu’intervient Dom Daher, photographe talentueux qui aura su saisir des scènes au milieu du pôle de recyclage du Groupe Sclavo Environnement afin de montrer qu’il existe des solutions pour agir.

Le photographe met en scène des sportifs avec deux prises de vue : la première en train de pratiquer leur discipline au milieu des déchets, la seconde montrant une solution ou une piste de réflexion pour améliorer la situation.

Ainsi les athlètes Kilian Jornet, Emelie Fosberg, Liv Sansoz, Jean-Frédéric Chapuis, Mathieu Navillod, Stéphane Tourreau, Zébulon, Rico Leroy, Laurie Renoton et Romain Raisson ont tous participé à un shooting afin de dénoncer l’envahissement des déchets dans la nature. 

Une initiative à saluer, qui nous invite à réfléchir sur nos agissements et notre manière de pratiquer nos passions en montagne notamment. 

Certains diront que ce genre d’initiative ne servira à rien, moi je suis de ceux qui pensent qu’il faut que l’on partage ces images et le sens de cette démarche afin que tous, individuellement puis collectivement, nous entamions ces changements indispensables qui nous permettront de réduire nos impacts. C’est aussi un message à l’égard de nos enfants, car comme le dit Romain Raisson : “Peut être qu’il faut nous rééduquer pour qu’à notre tour, nous éduquions nos enfants.”

Je vous invite également à lire l’excellent billet sur le blog Neufdixieme.com, qui retrace le making off  de ce projet.

L’objectif à plus long terme est également de créer une association « Une bouteille à la mer » afin de continuer à sensibiliser et faire bouger les lignes dans le monde de l’outdoor. 

à suivre.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com