En 2018, Andrzej Bargiel réalisait l’exploit de descendre à ski le K2. Auteur de nombreuses descentes à plus de 8000m, nous vous avions déjà présenté le skieur polonais, notamment pour son titre de “Léopard des neiges” lors de ses réussites à ski sur les 5 sommets de plus de 7000m de l’ex-URSS. Le voilà de retour dans l’Himalaya.

Cette fois-ci, c’est en direction de l’Everest que le skieur polonais se dirige pour y réaliser sa descente à ski, le tout sans oxygène. En effet, il marche actuellement avec son équipe, dont font partis ses deux frères, en direction du camp de base de l’Everest.

Son exploit en 2018 sur le K2 et ses 8611 mètres l’avait littéralement poussé sur le devant de la scène internationale du ski alpinisme. Cependant, Andrzej Bargiel n’en était pas à son premier coup d’essai car dès 2013 il avait skié des sommets de plus de 8000m. En 2013, ce fut le Shishapangma (8013m), en 2014, le Manaslu (8156m), et en 2015 il skiait le Broadpeak (8051m). 

Si plusieurs skieurs-alpinistes ont déjà réalisé des descentes de l’Everest, personne n’est jamais venu à bout de son parcours intégral et sans oxygène à skis. C’est donc le challenge auquel Andrzej Bargiel a décidé de se confronter en skiant le versant népalais. 

L’objectif de Bargiel est donc d’utiliser le créneau météo offert à la saison d’automne pour profiter de la neige qui s’est accumulée sur les pentes de l’Everest durant la mousson :

« Pendant les mois d’été, plusieurs mètres de neige peuvent tomber. Les fenêtres météo sont beaucoup plus courtes. Je dois me préparer au plus vite pour aller au sommet. Si j’échoue d’ici fin septembre, je pense qu’il n’y aura de seconde chance. »

Nous suivrons l’avancement de cette expédition dans les jours prochains. D’ici là, Bargiel et son équipe communique sur les réseaux sociaux où vous pourrez les suivre également.

https://www.facebook.com/Jedrek.Bargiel

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com