1150m Massif : Ecrins
1150m Secteur : Oisans
S Description
Difficulté PD/S2 J1
Depuis Saint Christophe en Oisans, se rendre au refuge de la Selle.

J2

Du refuge prendre le chemin qui se dirige vers l’E dans les rochers jusqu’au pied du glacier. Vers 2930m, ne pas suivre les cairns en direction du NE, mais descendre légèrement vers l’E jusqu’à un lac au pied du glacier. Contourner les séracs du glacier en faisant une large boucle au N et rejoindre le pied de la Brèche du Râteau.En général les crevasses sont peu ouvertes mais nombreuses.

Remonter le couloir (50m) qui mène à la brèche, le rocher y est délité sur les premiers 20m. Possibilité de tirer une longueur (un piton au milieu et une sangle en haut). Serrer à droite dans la première partie du couloir, puis contourner un gros rocher par la gauche. Juste au-dessus de ce gros rocher se trouve un maillon, utile pour la descente notamment. La fin de la montée à la brèche est un petit sentier dans un terrain instable.Parvenus à la brèche, attaquer l’arête de rocher (vieux points rouges à la peinture).

Les 100 premiers mètres sont les plus difficiles (II assez soutenu). Attaquer légèrement à droite (50m) puis après les dalles inclinées revenir sur le fil de l’arête. La majorité des vieux points rouges se trouvent sur le versant W de l’arête. On trouve ensuite une trace de sentier qui remonte un large couloir (50m) de pierres instables sur le versant W. On atteint ainsi le pied du premier névé et parvient ensuite au point 3588m en remontant le versant S du point 3588m. En fin de saison on trouve une trace de sentier au milieu des éboulis. La fin de l’itinéraire se trouve sur la large arête neigeuse et rejoint le col à l’E du sommet, puis au sommet par la petite arête rocheuse (un peu aérienne).

Descente
Par l’itinéraire de montée.

5h Accès

Grenoble > Saint Christophe en Oisans

matériel Matériel de sécurité sur glacier (corde, broches, mousquetons, sangles…)
E2

Second week-end de la saison pour la section montagne. Nous devions nous rendre dans les Alpes Bernoises mais les prévisions météo nous ont fait changer de destination au dernier moment. Du coup nos guides du bureau des guides de Genève Helyum nous emmènent en direction les Écrins pour gravir le Rateau par son arête Sud.

Après avoir rejoint le refuge de la Selle le premier jour, nous entamons très tôt le lendemain matin notre journée pour partir vers notre sommet. Il est 4h45 et nous partons en direction de la moraine glaciaire. Peu de temps avant d’arriver pour prendre pied sur le glacier nous sommes un peu haut sur la trace et suivons de vieux cairns… nous décidons de descendre pour rejoindre le sentier qui nous mène à un petit lac glaciaire, et soudainement suite au passage d’une personne une pierre instable bouge, puis tombe et déstabilise une partie de la moraine. Un membre du groupe se fait déséquilibrer complètement, il évite de justesse un énorme bloc et fini sa chute une dizaine de mètre plus bas.

On le voit allonger, il a mal, sa cheville est en vrac, impossibilité de marcher, nous appelons les secours. S’en suivra une longue attente de 3h […] avant de voir venir l’hélico, puis retour refuge puis en vallée pour le reste du groupe pour partir retrouver notre ami à l’Alpe d’Huez au centre médical. Bilan fracture de la malléole. Plus de peur que de mal même si notre compagnon de cordée part pour plusieurs semaines d’immobilisation.

Il fait chaud, les éboulements sont nombreux dans les faces alentours, les glaciers sont chétifs, c’est encore un été difficile pour nos montagnes et glaciers…

Si jamais, les passages hors rocher sont principalement en glace sur le Rateau par l’arête sud (cf. photo), nous y retournerons certainement.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com