1180m Massif : Bornes – Aravis
1180m Secteur : Borne-Fier
Ouest Description
Difficulté 2.2 Suivre la route rive droite du Nant de la Blonnière. A la sortie de la foret , poursuivre rive droite, traverser le torrent vers 1650 m et gagner un petit plateau (1800 m).

Variante
A la sortie de la forêt, passer rive gauche (cas d’un faible enneigement). Longer les parois de l’Étale puis tourner à gauche (NE), pour gagner par une montée oblique vers l’une des 3 Pointes.

On peut aussi remonter au col 2150m entre Merdassier et dent du Chatelet ou au col 2250 de la combe à Marion.

Remarques :
– Aucune des trois Pointes de la Blonnière n’est nommée sur IGN. Pointe N (2369 m), Pointe Centrale (2370 m), Pointe S (2362 m).

– S3/S4 sur 200m sous le sommet selon la pointe choisie. Gros risques d’avalanches dans le bas de la combe.

Descente

Par l’itinéraire de montée.

3h30 Accès Direction Manigod,  le village s’atteind soit depuis Thones par les routes D 12 de Serraval et D16 (6 km), soit depuis la Clusaz par le col de la Croix Fry (15 km).

Dans Manigod, sous l’église, prendre la route de Comburce puis direction l’Etale. Garer la voiture au bord du Nant ou un peu plus bas selon enneigement.

matériel
E1 L’hiver 2017/2018 débute bien, c’est déjà la deuxième sortie dans les Aravis et la neige et le froid sont bien présents. Il faisait -8° au parking certainement -10° au sommet à l’abri du vent. Certes l’enneigement n’est encore pas énorme sous 1700m d’altitude, mais il est excellent au dessus.

Nous sommes donc allés du côté de Comburce et ce choix ne fut pas trop mauvais car la neige n’avait pas trop été travaillé par le vent, même si cela ventait très fort sur les crêtes sommitales. Le reste de la combe a été relativement protégé. Nous sommes montés du côté du col au sommet de la combe à Marion, le vent faisant certainement trop son travail sur les sommets de la voie normale et sous les pointes classiques de la Blonnière.

Bien nous en a pris car nous avons eu une excellente neige poudreuse jusqu’au retour sur le haut du chemin, c’est ensuite un peu plus compliqué. Nous sommes redescendus les skis sur le dos pour la dernière partie du chemin dans la forêt.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com