Temps de lecture: 6 minutes

Système ABS en Montagne ?

Le système de sécurité “Airbag” n’est pas né récemment, puisque la première commercialisation date du milieu des années 1980. Cependant, on peut actuellement constater une augmentation du nombre d’acteurs sur ce segment, avec une offre s’étoffant de plus en plus depuis ces cinq dernières années.

Sans parler encore de démocratisation, compte tenu notamment du prix encore très élevé de ce type d’équipement; on peut cependant observer une tendance amenant les pratiquants à réfléchir de plus en plus quant à l’utilisation de ce système, aussi bien pour le hors-piste que pour le ski de randonnée.

Hier, essentiellement réservé aux professionnels, les sacs à dos airbag commencent à faire partie de la panoplie du matériel de sécurité en montagne, pour le skieur passionné à la recherche de poudreuse et d’espaces vierges.

Je viens de m’équiper d’un de ces sacs cette saison. La barrière du prix me retenait jusque là, mais je suis maintenant très content du cadeau qui m’a été fait pour fêter mon passage dans une nouvelle décennie. Ainsi, j’utilise dorénavant un sac à dos ARVA Crossover 18L (qui se fixe sur une Base Vario ABS) aussi bien en hors piste, qu’en rando.

Ainsi, je me permets de faire une revue des acteurs en place et d’expliquer ce qu’est ce fameux système de sac à dos Airbag.

 

Principe d’un sac à dos “airbag”

Le principe de l’airbag est assez simple, il vise à créer un gros volume dans le dos du skieur. Deux sacs de ~85 litres chacun se gonflent (soit un volume 170 litres au total) et l’ensemble forme ainsi une grosse masse d’une densité assez faible et surtout d’un volume relativement important qui lui permette de rester à la surface d’une avalanche.

Les statistiques de l’Organisme Suisse pour l’étude des avalanches, montrent que les personnes ayant réussi à déclencher leur airbag ont un taux de survie de l’ordre de 98% (le taux moyen de survie en avalanche – ensevelis et non ensevelis – est de 87%).

De plus, la tendance actuelle des principaux fabriquants de sac à dos d’airbag est de développer des ballons  qui protègent sensiblement le tronc et la tête des victimes, ce qui augmente encore leur taux de survie.

Déclenchement

Lors d’une sortie de ski hors piste ou de ski de randonnée, dès que l’on se sent emporté ou sur la trajectoire d’une avalanche, l’idée est d’immédiatement tirer une poignée disposée sur une des bretelles du sac. L’airbag va ainsi être déclenché et va se gonfler en quelques secondes (rien de spécial ressenti, pas de choc ni d’à-coup). Ce gonflement n’empêche pas de skier pour tenter de fuir l’avalanche ou sortir de la trajectoire.

Ce qui compose un airbag est très spécifique. Le sac est livré avec une cartouche de gaz + une poignée pour effectuer le déclenchement. Cette poignée contient une balle à blanc qui, en tirant dessus, sera propulsée vers le percuteur et explosera. Les gaz émis par la combustion de la poudre sont guidés alors jusqu’à une aiguille de perçage située dans le dos, l’aiguille est propulsée et perce une opercule sur la cartouche. La cartouche (contenant de l’azote complètement sec pour éviter la condensation et le gel dans les tuyaux) se vide alors dans les sacs.

Cependant, la quantité de gaz contenue n’est pas suffisante pour gonfler complètement les sacs (de l’ordre de la moitié seulement). Le sac utilise un mécanisme astucieux d’effet venturi, et l’autre moitié des gaz est directement prélevée dans l’air environnant.

Il faut entre 3 et 5 secondes pour que les sacs soient complètement gonflés. La poignée et la bouteille doivent retourner au SAV pour être rechargées; cela coûte une trentaine d’euros (c’est gratuit si l’Airbag a été déclenché en avalanche). La poignée se retire très facilement et le sac est alors complètement neutralisé.

Tout comme l’ARVA qu’il faut allumer avant chaque début de sortie, il faut enclencher la poignée au départ de la rando et l’enlever à la fin, sous peine de ne pouvoir déclencher les sacs…

* Les statistiques de l’institut suisse d’avalanche (SLF) montrent un taux de survie de 98 %pour ceux qui ont déployé leurs sacs airbag depuis 1990.

Le point de vue de l’ANENA sur les sacs à dos de type airbag:

L’efficacité des sacs à dos ABS est aujourd’hui un fait avéré et reconnu. Les statistiques internationales montrent clairement que les airbags avalanche sont les dispositifs qui augmentent avec le plus d’efficacité les chances de survie d’une victime emportée par une avalanche.

Cependant les airbags présentent des limites, liées à l’utilisation du dispositif et aux circonstances de l’accident d’avalanche : ils nécessitent toujours une action de l’utilisateur pour leur déclenchement, même si les concepteurs ont apporté des innovations visant à réduire le problème. De plus, l’ensevelissement total, ballons compris, bien qu’extrêmement rare, demeure toujours possible. […]. Mais elle ne dispensera pas d’emporter les autres équipements de secours disponibles (ARVA, pelle, sonde, pastille Recco, etc.).

Ci-dessous un bref descriptif des principaux acteurs de ce marché.

Une vidéo très parlante sur l’utilité d’avoir un airbag en cas de déclenchement:

  • Système Vario

ABS Airbag, à l’origine du système de sécurité airbag en montagne, est une société allemande. Le premier sac ABS Airbag testé et entièrement fonctionnel a été introduit sur le marché en 1985 lors du salon ISPO.

L’ABS Airbag est basé sur un principe de base (Vario Base) contenant le système de portage et l’Airbag, sur laquelle on peut associer divers volumes, ce qui a permis à d’autres fabricants que ABS d’offir des sacs compatibles (Millet, ARVA, etc.). L’intérêt de tout cela réside dans le fait d’avoir plusieurs sacs pour le hors-piste, pour la rando et éventuellement un plus grand pour les raids à ski.

Le système de portage est commun à tous les volumes et est de bonne qualité offrant un portage agréable. La base de portage existe en plusieurs tailles de dos. La ceinture ventrale est particulière, le système de fermeture est une boucle de sécurité en métal qui doit pouvoir résister à une forte force d’arrachement.

La ceinture est munie d’une petite poche à zip où l’on peut ranger la poignée lorsqu’on la déconnecte. On peut aussi fixer la poignée du côté droit (si on est gaucher). Enfin la ceinture pectorale est réglable en hauteur, la boucle plastique est munie d’un sifflet.

  • Système Snowpulse

Snowpulse est une société Suisse basée à Verbier (Valais) qui développe et commercialise des équipements de protection et de sécurité destinés à la pratique de sports et de loisirs.

Les sacs Snowpulse comportent un airbag intégré dans les bretelles, ainsi qu’une cartouche d’air comprimé localisée dans le sac à dos. En cas d’avalanche, l’airbag se gonfle en 3 secondes par traction d’une poignée. Une fois gonflé, celui-ci favorise la protection de l’utilisateur contre les chocs et grâce au phénomène physique de “ségrégation inverse,” il ramène la victime à la surface de l’avalanche.

L’airbag Snowpulse apporte une innovation en termes de protection et de sécurité avec la technologie « Head-On Top » (« Tête en surface ») qui a été mis au point après de nombreux tests. Le sac d’air vient ainsi entourer la tête du skieur/snowboardeur augmentant la protection de cette partie du corps, qui peut se trouver exposée à des chocs et éventuels traumatismes lors d’un ensevelissement.

Quelques témoignages sur l’utilisation de ces produits se trouvent ici.

  • BCA

La société américaine Backcountry Access, connue notamment pour sa gamme de sécurité, se lance dans la commercialisation d’un sac à dos disposant d’un système d’airbag. Il s’agit du modèle Float 30 qui comme son nom l’indique est un 30L.

  • Mystery Ranch

Une autre marque américaine se lance cette année sur ce segment avec un tout récent modèle, le Blackjack.
Cependant, je ne sais pas si cette marque est distribuée en France, ni même en Europe.

Offre partenaire

Sac ABS – Freeride Sac ABS, gamme Freeride. »»

Snowleader  688,00€

livraison 24h > 72h

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com