Test – Dalbello Quantum Asolo

Description

Dalbello est une marque qui proposait jusqu’alors une gamme de chaussures de ski de rando plutôt orientée freeride. Le segment de la chaussure légère n’était pas exploité par la marque italienne jusqu’alors. 

Dès cet hiver, la marque italienne va élargir sa gamme pour accueillir un modèle de chaussure de ski de randonnée légère, avec la promesse d’offrir une bonne skiabilité. En effet, le modèle Quantum Asolo qui est une des grosses nouveautés de cet hiver 2021, se présente à moins de 2 kg la paire sur la balance. 

Ce nouveau modèle Quantum Asolo sera bien plus léger que bon nombre de concurrentes comme l’Atomic Backland Carbon ou la Fischer Traverse Carbon. Dalbello s’est employé pour atteindre un poids si faible avec notamment une construction de la coque basé sur un assemblage de 2 demi-coques. Les deux moitiés de coques sont collées l’une à l’autre, ce qui permet d’obtenir de nombreux avantages : une coque plus fine, et plus légère ainsi qu’une plus grande rigidité. 

A cela vient s’ajouter un système de serrage du collier qui est également peu commun avec une corde Dyneema reliée au levier montée / descente situé à l’arrière de la chaussure. Enfin, un système de laçage rapide (QLS) vient serrer le bas de la chaussure à l’image du système BOA mais avec un réglage plus précis dans les 2 sens.

Test

Les conditions de tests ont été les mêmes lors des 3 weekends où j’ai pu skier cette nouvelle chaussure, juste avant le confinement. Neige froide, souvent poudreuse, donc de bonnes conditions de ski en général. Le dénivelé a toujours oscillé entre 1000 à 1300 m. maximum sur la journée et autant vous dire tout de suite que ce n’est pas le poids qui m’a dérangé lors de ce test. 

Tout d’abord parlons du chaussage. Celui-ci s’est avéré relativement aisé, le pied vient se loger dans une guêtre qui assure l’étanchéité de la chaussure. Une fois le pied à l’intérieur, on sent tout de suite que l’on a une chaussure proche du pied avec une coque fine. A noter que j’avais un modèle de test et les boucles en tissus qui permettaient de tirer sur la guêtre pour faciliter l’entrée du pied paraissaient relativement fragile et je n’ai pas oser trop tirer dessus de peur de les arracher. Elles ont été renforcées dans le modèle commercialisé dès cet hiver.

Ensuite, un système de corde Dyneema (une corde couramment utilisée en voile et très résistante) va permettre de serrer le collier haut de la chaussure. Le passage en mode marche/ski est contrôlé par un levier sur l’arrière de la chaussure qui va serrer ou desserrer la corde Dyneema réglable et tire l’ensemble; plutôt astucieux sur ce coup. Cette corde permet de régler le serrage et peut être bloquée sur l’avant avec une pince qui retient le coulissement de la corde. 

Je dois vous avouer que j’ai cependant eu quelque peu de difficulté à trouver rapidement le bon réglage. Lorsque l’on a des crochets avec des boucles micrométriques, celles-ci permettent de trouver assez rapidement la finesse de réglage recherchée au niveau du serrage. J’ai eu plus de mal à trouver mes réglages avec ce concept d’autant plus que j’étais obligé de libérer la corde pour retirer mon pied de la chaussure à chaque fois, ce qui me faisait perdre mes repères de longueur. 

En mode marche le débattement est très important et le déroulé de pas est très facile. J’ai été assez bluffé par l’amplitude du mouvement avant arrière, il n’y a aucun point de blocage vers l’avant et on se retrouve avec une liberté de mouvement incroyable.

Donc lors du passage en mode descente, il suffit de remonter le bras levier à l’arrière de la chaussure et la corde se met en tension. Une fois la bonne longueur de corde trouvé cela vient bloquer efficacement le haut de la chaussure.

Pour compléter le tout, le serrage au cou-de-pied s’effectue avec le système QLS (type BOA) qui permet de régler le serrage dans les 2 sens. Je ne suis pas habitué à ce type de serrage et encore une fois, avec des gants j’ai trouvé que je manquais de levier pour serrer fortement. 

Du coup j’ai pris une petite clé Allen pour faire bras de levier afin de serrer fortement cette partie; solution pas immédiate mais efficace.

Ce qui est appréciable aussi c’est que le mécanisme de passage ski / marche peut être modifié d’un seul mouvement de la main tout comme le serrage à l’avant.

Une fois tous ces réglages effectués j’ai pu skier avec cette Quantum Asolo. Alors cela reste une pompe légère et je n’ai pas retrouvé la précision à laquelle je suis habituée avec ma Salomon MTN Lab mais je dois avouer que j’ai été agréablement surpris.

Pour avoir testé d’autres modèles légers au cours des saisons passées, j’ai pu profiter des bonnes conditions de neige lors de ces tests et appuyer un peu sur les languettes au fil des virages, pour presque oublier que j’avais des chaussures de moins d’un kilo à chaque pied.

La combinaison d’un matériau léger et d’un nouveau type de construction rend la chaussure de ski de randonnée légère d’une part et plus rigide d’autre part et il est vrai que même si la chaussure offre une certaine souplesse, je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus mou.

Conclusion

J’aurais aimé skier plus longtemps sur cette Dalbello Quantum Asolo mais le Covid-19 en aura décidé autrement au cours du printemps 2020. Tous les raids prévus ont été annulés et par conséquent je manque un peu de recul avec cette chaussure. Cependant mes premiers retours sont positifs. La légèreté est bluffante et l’ingénieux mécanisme mis sur pied par Dalbello est finalement très simple. A la montée, c’est un vrai bonheur de légèreté et le débattement est très bon.

Ce qui m’a finalement le plus gêné a été de trouver les bons réglages en terme de serrage. C’est ce qui m’a le plus titillé au sommet de chaque course avant d’entamer la descente, notamment lors des deux premières sorties. Ce n’est seulement qu’à la troisième sortie que j’ai trouvé mes réglages et j’aurais aimé voir dans le temps comment la chaussure se comportait également dans différents terrains, lors de portages / cramponnages, etc. 

Je pense tout de même que Dalbello va venir se faire une place sur ce segment de la chaussure légère, face à Dynafit et Scarpa qui se taillent actuellement la part du lion.

Caractéristiques

  • Flex : 80
  • Serrage : Dyneema + QLS
  • Semelles interchangeables : Non
  • Largeur métatarse : 99mm
  • Technologie : Bonded Shell (coque soudée) | Quick Lacing System | Semelle de fond de coque complète | guêtre complète | Collier Dual Link
  • Semelle Vibram double densité
  • Pointures disponibles : Du 22,5 au 30,5 MDP
  • Poids : 1,9kg
  • Prix : 660€
Offre partenaire
Quantum Asolo Factory Uni Carbon

Chaussures de ski de randonnée – Homme – Quantum Asolo Factory »»

Snowleader
659.90€
Quantum Asolo Uni Green/Black

Chaussures de ski de Randonnée – Homme – Quantum Asolo – Dalbello »»

Snowleader
559.90€

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com