Temps de lecture: 5 minutes

picto_skirandoAfin de rassurer les nouvelles clientèles venues du ski alpin et se différencier sur un marché plus concurrentiel, Dynafit et Marker misent sur une démarche de certification de leurs fixations. Mais d’autres marques, soulignant l’absence de normes, préfèrent rester à l’écart.

La certification TÜV obtenue par la Beast de Dynafit va-t-elle avoir des implications sur le marché ?

Récemment, la marque Dynafit annonçait l’obtention de la certification TÜV par rapport à la norme DIN/ISO-13992 pour sa fixation de ski de randonnée Beast 14. Parmi un certain nombre de critères à respecter, cette norme de sécurité signifie, quelle que soit la position du ski (en virage, en extension), que cette fixation se déclenchera toujours à la même force. Ainsi le respect de cette norme offrirait un argument de poids en termes de sécurité auprès du consommateur.

Le marché du ski de randonnée est depuis de nombreuses années dans l’attente d’évolutions majeures. Si les skis et les chaussures ont évolué de manière significative depuis quelques années, la fixation de ski de randonnée à inserts n’a que très peu évolué depuis son invention dans les années 1980 par Dynafit.

De nombreux équipementiers cherchent actuellement à investir sur ce segment en plein essor. Depuis la tombée du brevet Dynafit dans le domaine public en 2008, les pratiquants peuvent trouver plusieurs nouveaux modèles de fixations qui utilisent la technologie dites des « inserts » mais seul le poids était jusque-là un critère différenciant. Dorénavant, la notion de sécurité pourrait devenir un argument clé pour les fabricants. Actuellement d’autres marques telles que Diamir, Trab, Marker ou Salomon travaillent également sur des fixations à inserts répondants aux normes de sécurité actuelles, tout en intégrant la problématique de l’utilisation d’inserts qui elle n’est pas encore véritablement normée (voir § plus bas).

Dynafit Beast

Dynafit Beast, certifiée TüV

Il est indéniable que l’arrivée de fixations à inserts, telles que la Dynafit Beast ou la Diamir Vipec 12 (non certifiée) va dynamiser le marché du ski de randonnée car dorénavant l’ensemble des acteurs va devoir intégrer cette notion de sécurité dans leur développement.

Mais dans un marché en plein essor et qui cherche à convertir des skieurs alpins traditionnels à la pratique du ski de randonnée, ces nouveaux acteurs devront garantir la légèreté, la fiabilité et la simplicité d’utilisation de ce type de fixations tout en intégrant ce nouveau besoin de sécurité en déclenchement avant et arrière (butée et talonnière) avec l’utilisation d’inserts.

Malgré les efforts de certification récents de Dynafit, un certain chemin reste à parcourir pour apporter des réponses précises et claires compte tenu de l’absence de norme dédiée aux fixations de ski de randonnée à inserts.

Pierre-Jean Touchard, directeur OBERALP France (distributeur Dynafit)

Notre centre de test, le « Dynafit Center of Excellence », à Münich, certifie et contrôle toutes nos fixations selon les normes actuelles. Les fixations de randonnée Beast 16 et 14 qui obtiennent la certification TÜV ont la même sécurité que celles de ski alpin : la force de déclenchement de la fixation est identique malgré l’existence d’un insert.

La clientèle historique traditionnelle qui a une culture montagne est très orientée sur la performance à la montée et le poids, avec une sécurité tout à fait satisfaisante pour une technologie qui a 30 ans. Mais la nouvelle clientèle est plus jeune, plus féminine, et arrive avec une culture du ski alpin. Pour elle, le poids est un critère, mais avoir une certification TÜV offrant la même sécurité qu’une fixation de ski alpin est un argument qui peut avoir du poids.

Stefan Bürki, Responsable Marketing DIAMIR – FRITSCHI Swiss

La certification de la Dynafit Beast 14 montre, que la sécurité est un critère important pour l’équipement. Pour Diamir – Fritschi Swiss, l’utilité pour le client et la sécurité ont toujours été prioritaires. Cette priorité ne pouvant être mise en œuvre sur la base des normes actuelles et compte tenu des exigences actuelles, nous avons adopté sciemment une nouvelle démarche.

Par conséquent, nous avons axé le développement du nouveau Safety Pin System sur les priorités suivantes: rapport optimisé poids – performance – sécurité, vérification aisée des valeurs réglées et compatibilité avec les chaussures de ski de randonnée. Obtenir la certification n’est un objectif que si l’utilité pour le client est atteinte.

Diamir Vipec

Diamir Vipec 12, non certifiée, mais offrant une sécurité par déclenchement avant et arrière.

Les normes de sécurité

Tout d’abord, les TüV (abréviation de Technischer Überwachungverein, ou Association d’inspection technique) sont des organisations allemandes travaillant à la validation / certification des produtis de tous types pour protéger l’environnement et la santé humaine.

Des normes ISO existent pour une catégorie spécifique de produits, la certification TÜV certifie que ces produits correspondent aux exigences de ces normes. Les normes ISO-9523 pour les chaussures de ski de randonnée et ISO-13992 pour fixations de ski de randonnée ont été établies à partir des normes existantes issues du monde du ski alpin, notamment à partir de la norme ISO-5355 pour les chaussures de ski alpin et ISO-9462 pour les fixations de ski alpin.

Cependant, les normes de sécurité spécifiques aux fixations à inserts n’existent pas encore. Concernant le matériel purement dédié au ski de randonnée, il est important de considérer la compatibilité entre les chaussures à inserts et les fixations à inserts. A l’heure actuelle, il n’existe pas non plus de standard sur les chaussures de randonnée à inserts, notamment pour la position de ces inserts à l’avant et leurs écartements.

Lorsque les équipementiers parlent de normes pour ces nouvelles fixations de ski de randonnée à inserts, la certification TÜV garantit que ces fixations répondent aux normes issues principalement du monde du ski alpin, à savoir la norme ISO-13992 établie pour la compatibilité des systèmes « butée – talonnière » connus et issus du ski alpin pur, c’est-à-dire sans l’utilisation d’inserts.

Ainsi et avant de parler de certification, il est important de constater que la normalisation n’est pas encore véritablement aboutie pour couvrir les nouvelles contraintes du matériel de ski de randonnée actuel, à savoir les spécificités des fixations utilisant des inserts.

*** De ce billet est paru un article dans le numéro de “filièresport n°27 – Mars 2015”, auteur Lilian MARTINEZ | Ski-Libre.com. ***

Offre partenaire

Plum Guide M

Fixation de ski de randonnée, la Guide M de la gamme Plum 2014-15. »»

Snowleader 379€

livraison 24h > 72h
TLT Radical ST

Fixation pour le ski de randonnée, La TLT Radical ST de la gamme Dynafit. »»

Snowleader 399€

livraison 24h > 72h

 

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com