Le nouveau Skitour est arrivé !

Après 15 années de bons et loyaux services, la nouvelle version du site Skitour a vu le jour lors de la fin de saison 2020/21. Partons à la rencontre du créateur d’un des principaux sites de référence dans le monde su ski de rando.

La nouvelle était attendue depuis un plusieurs mois, mais nous ne savions pas exactement lorsque Skitour allait migrer vers sa nouvelle version. Ce fut le cas au printemps dernier et une toute nouvelle interface nous a été dévoilée. Comme pour bon nombre de randonneurs, cette plateforme me permet de partager mes sorties mais aussi et surtout de les préparer. Alors je ne pouvais que m’enthousiasmer à l’idée de voir évoluer un de mes lieux de partage, de découvertes et de prises d’informations favori. 

Skitour, c’est une référence incontournable dans le monde du ski de rando, un lieu d’échange, de partage de conditions et d’anecdotes. C’est un site où l’on aime flâner pour voir ce qu’il se passe ailleurs, dans d’autres massifs, dans d’autres pays parfois aussi.

© Skitour – Trace GPS, profil des courses, meilleure lisibilité, priorité aux informations terrain, voici un aperçu du nouveau Skitour.

J’ai pris le temps de découvrir cette nouvelle mouture, et je lui souhaite de trouver l’accueil qu’elle méritera, tout en évitant la douloureuse expérience de son alter-ego Camptocamp.org qui avait subi les foudres des pratiquants après sa refonte à la fin 2016.

J’ai donc pris contact avec le fondateur de Skitour, Jeroen Zijp, afin d’en savoir plus sur ce qui avait motivé cette refonte.

Interview du boss de Skitour, Jeroen Zijp

Peux-tu nous rappeler un peu la génèse de Skitour ?

Tout à commencé en 1998 quand une connaissance me parle de son envie de créer un site communautaire pour suivre les conditions des itinéraires en alpinisme. A l’époque je fais pas mal de ski de rando j’aime bien la programmation et les nouvelles techno, donc dans ma tête ça fait tilt.

Seul problème à ce moment, je n’y connais absolument rien en programmation web, donc les débuts furent laborieux. Je découvre doucement html, css, sql, javascript et php, bref différents langages et je commence le travail. Dans mes recherches je tombe sur le site skirando.ch (ex c2c) et là je me dis « zut ça existe déjà », mais bon pas grave la suisse c’est loin (sourires !) et ce qui m’intéresse avant tout c’est le challenge technique. Je lance du coup dans une première version assez sommaire (topo guide et forum) après quelques mois. La première année je suis le seul contributeur. Même si la croissance est fulgurante (+100% par an), cela a mis tout de même quelques années à vraiment décoller !

Le rythme de croisière a été atteint vers les années 2007/2008, où le site évolue pour proposer une V2 et s’étoffe de nouvelles fonctionnalités comme les petites annonces, les rubriques matos, et d’autres choses. 

La saison 2020/2021 a été particulière à bien des égards, mais a vu un boom de la pratique du ski de randonnée avec les fermetures des stations, quel a été l’impact en terme de trafic sur Skitour ?

Il est certain que la fermeture des stations l’hiver dernier a fait que de nombreuses personnes se sont essayées au ski de randonnée. Cela aura certainement créé des vocations et accéléré la pratique de cette activité, qui connait de toutes façon une croissance importante depuis quelques années, comme tous les sports de nature. Le ski de piste des années 1970 n’a plus la côte. Le ski de rando est devenu un sport tendance. L’image du vieux barbu est bien loin.

En ce qui concerne l’impact que la fermeture des stations a eu sur Skitour, c’est difficile à dire. Déjà parce que je n’ai pas le nez dans les statistiques, et aussi parce que les fluctuations dépendent plus des conditions en montagne que de l’augmentation des pratiquants.

Pourquoi cette refonte de Skitour, un tel nouveau souffle était-il si nécessaire ?

Skitour a toujours évolué au gré des demandes de ses utilisateurs, mais le socle de l’ancienne version datait d’une quinzaine d’année (la préhistoire à l’échelle du web !) et une refonte était nécessaire car les technos et les usages évoluent vite. Les contributeurs sont plus pressés maintenant. Les réseaux comme Facebook ou Strava, qui sont les principaux concurrents de Skitour désormais, permettre de contribuer plus rapidement. Skitour se devait donc de coller aux usages, sans perdre son âme. Je crois que la nouvelle version a répondu à ce cahier des charges, en tout cas les retours sont plus que positifs.

Avec la nouvelle version, les contributeurs peuvent maintenant synchroniser leur moyen d’enregistrement GPS avec Skitour. Le fichier est analysé pour compléter la plupart des champs. Le contributeur n’a plus qu’à renseigner les conditions de neige, à ajouter quelques photos s’il le souhaite, c’est plus rapide !

Par rapport aux autres réseaux sociaux, les contributions sur Skitour ne sont pas de simples « item » dans un fil d’actualité, du type « aussitôt publié aussitôt oublié ». Elles viennent alimenter une base de données qu’il est possible de consulter pour préparer ses sorties (itinéraires, photos, conditions) et c’est une des principales forces d’un tel site.

Le côté réseau social a aussi été renforcé, avec la possibilité de suivre des contributeurs, d’être notifié sur son téléphone lorsqu’ils publient une nouvelle sortie ou un nouveau commentaire, ce genre d’éléments étaient attendus.

© Jeroen Zijp – Charmet de l’Aiguille, Belledonne

Bon nombre d’ouriens (nom donné aux habitués du site) attendaient cette refonte, ce qui a dû te prendre un certain temps, maintenant quels sont tes principaux projets sur les skis pour cette fin de saison et les saisons à venir ?

Oui, la refonte a pris beaucoup de temps, ce qui a permis de rentabiliser la période de confinement !

Question ski, ma pratique a évoluée ces dernières années. Elle est devenue un peu moins « aventurière » et un peu plus « fitness ». Je ne crois pas avoir vécu de lever de soleil sur les skis, ou découvert de nouveaux itinéraires cette année. Je n’ai pas fait de raids non plus, et ça commence à me manquer.

L’essence du ski de rando, c’est la découverte de nouveaux espaces, le plaisir de faire sa trace en pleine montagne, le partage avec des amis, et ça on ne le trouve pas le long des pistes ou sur les itinéraires sur-fréquentés de proximité.

Alors je dirais qu’en 2022, peut-être un retour aux sources ?

Après tant d’années à partir en montagne et partager ta passion sur la toile, quel est ton regard sur l’évolution du ski de randonnée actuellement ?

Il y a 15 ans, il était possible de trouver des combes entièrement vierges sans une trace, même après une période d’une semaine de beau temps. Depuis quelques années, pour faire sa trace, il faut presque y aller pendant la chute de neige. La pratique a explosée, c’est sûr.

Le nombre d’accidents, lui, est resté à peu près stable, ce qui montre que les pratiquants sont certainement mieux formés, mieux équipés, et préparent certainement mieux leurs sorties. Skitour est un outil parmi beaucoup d’autre qui contribue, à sa mesure, à développer l’activité et à apporter de l’information.

Offre partenaire

Arva Evo 5

D.V.A. (Détecteur de Victimes d’Avalanche) – Evo 5 – Arva »»

Snowleader
245€
Voir l’offre
Barryvox

DVA (Détecteur de victimes d’avalanche) – Barryvox – Mammut »»

Snowleader
299€
Voir l’offre
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com