Connaissez-vous le Maroc ? Très certainement que oui avec le soleil, la chaleur, le thé à la menthe, le souk de Marrakech, Casablanca, le désert mais aussi ses montagnes. Le massif de l’Atlas a accueilli pendant 8 jours un groupe de 10 personnes et nous a offert des paysages somptueux, de riches découvertes et rencontres toutes plus belles les unes que les autres.

Cette page retrace les aventures de notre groupe de randonneurs franco-suisse, parti en direction des montagnes marocaines dans les combes et les pentes du “Haut Atlas”.

Nous étions dix lors de ce voyage, tous passionnés de montagne, de voyages et de rencontres. Notre objectif commun était l’ascension du sommet Djebel Toubkal, plus haut sommet d’Afrique du Nord, culminant à 4167m d’altitude.

Marrakech – Imlil (1700M) – Tacheddirt (2400M)

Nous sommes arrivés samedi 19 janvier vers minuit sur Marrakech pour vite retrouver l’Hotel Foucauld en plein centre ville, non loin du souk.

Après une nuit et un premier réveil pour la prière à 5h30, nous avons embarqué dans un mini-bus pour rejoindre les contreforts de l’Atlas puis nous infiltrer en plein cœur du Haut Atlas, dans la région berbère et le fief d’Imlil. Cette ville, très connue des voyageurs surtout en été, est un stop pour tous les véhicules, à partir de là de nombreux treks démarrent.

Nous avons déjeuné dans un gîte à Imlil vers midi puis avons pris un chemin de randonnée pour Tacheddirt en passant par le col de Tizi N’Tamatert à 2279m d’altitude.

4h de marche pour rejoindre ce village berbère perché à 2400m d’altitude, village sans eau ni électricité, au pied de nombreux sommets enneigés approchant tous pour la plupart les 3900m d’altitude.

Cette première journée a donné l’opportunité au groupe de se découvrir tranquillement, tout en regardant les paysages magnifiques de cette région.

Première randonnée depuis Tacheddirt

Nous y voici enfin ! Après une bonne nuit dans le gîte tout neuf et après une excellente tajine préparée par notre ami Saïd, nous nous sommes tous retrouvés pour préparer notre matériel et coller nos peaux de phoques sous les skis.

Aujourd’hui, Xavier allait nous emmener dans la combe très évidente en direction du Tizi Likemt à 3555m d’altitude. Un membre du groupe était déjà un peu barbouillé par la nourriture locale, mais cela ne l’empêchera pas de nous suivre à la fin.

Vers 9h nous débutons l’ascension de cette large combe. La pente est douce pour se redresser petit à petit avant d’être plus raide à son sommet en direction de l’arrête finale. Les conditions étaient excellentes et la neige dure au petit matin, se détendait pour devenir douce à souhait vers midi.

Jean-Yves, finalement malade, nous attendra à la moitié de la combe, obligé de s’arrêter tant il était barbouillé. Didier restait avec lui, pour cause d’énormes ampoules aux pieds avec son matériel.

A midi nous atteignons tous le sommet, en compagnie de deux jeunes du village de Tacheddirt. Ces deux petits gars nous avaient suivis, très discrètement tout au long de l’ascension. Nous avions un peu échangé avec eux mais ils étaient plutôt gênés et timides lors de cette montée. Une fois au sommet, nous nous sommes congratulés pour cette première ascension et les avions félicités également pour leur ascension surtout avec un tel matériel ! D’un coup nos deux amis ont sorti des bouteilles de Coca et de Fanta et nous ont dit : “Bistrot !

Incroyable rencontre dans ces combes du Haut Atlas ! Ces jeunes gens vivent aussi du tourisme, à leur manière, obligés de monter nous vendre des bouteilles de Coca pour nous désaltérer ! Nous avons dévalisé leur stock et leur avons aussi offert quelques boissons.

Après cette belle rencontre que seule la montagne peut offrir, nous avons descendus les superbes pentes de ce sommet dans une neige de printemps, très agréable à skier ! Nous avons rejoint Jean-Yves et Didier pour continuer tous ensemble. Première journée fantastique, avec une super ambiance dans le groupe… une belle histoire commence à s’écrire à Tacheddirt !

Deuxième randonnée depuis Tacheddirt

Deuxième jour en montagne et toujours autant de soleil pour nous accompagner. En cette matinée, Didier et Jean-Yves étaient à nouveau malades et sont restés au gîte, Lilian un peu patraque a tenté de suivre. Nous avons grimpé une deuxième combe à gauche de celle de la veille. Une course un peu plus longue, une montagne toujours aussi belle, et nos bistrotiers toujours avec nous pour nous suivre jusqu’au sommet.

Nous sommes allés vers le sommet à 3788m d’altitude pour dominer toute la vallée et voir les vallées environnantes ainsi que le massif du Toubkal.

La chaleur était encore une fois avec nous, la neige de printemps à la descente fut à nouveau excellente… bref, une très belle seconde journée !

L’optionnelle de Tacheddirt…

Nous sommes déjà mercredi et nous nous rendons en direction de la Combe Nord Est du Tizi Likimt, à 3400m d’altitude.

Le réveil a sonné plus tôt ce matin car nous avons rendez-vous au gîte à midi pour redescendre vers Imlil, alors il faudra faire rapide et augmenter l’allure si nous voulons faire une dernière course dans le secteur.

Xavier avait constamment le nez en l’air les deux jours précédents et du coup il n’avait pas loupé une jolie petite combe resserrée finissant comme un couloir… seule question : cela passera-t-il au milieu car on ne savait pas s’il y avait un verrou à passer ou non. Une fois dedans la réponse fut rapide: passage excellent pour une pente de plus en plus raide et une ambiance extraordinaire dans ce couloir.

Didier, Gérard, Jean-Yves et Lilian avaient le sourire des grands jours pour cette superbe course technique. Au deux tiers, nous avons mis les skis sur le sac et rejoint une arête pour tirer vers le sommet. Notre limite horaire était 11h pour pouvoir redescendre tranquillement. A 3400m, une magnifique pente s’offrait à nos spatules, un peu de pente pour épicer le tout et un zeste de neige souple et douce pour nous rendre heureux comme des gamins lors de cette descente !

Arrivés au gîte à 11h55 sous les regards de nos porteurs qui nous observaient depuis le bas. Une superbe journée et un bel au revoir à cette vallée de Tacheddirt, un dépaysement et une montagne dont on se souviendra, c’est une certitude !

En route vers le refuge Toubkal

Nous avons à nouveau rejoint la vallée d’Imlil pour nous diriger cette fois vers le massif du Toubkal et ses hauts sommets.

Cette journée s’est déroulée en deux temps, tout d’abord une marche / trek de 4 grosses heures depuis Imlil pour rejoindre le fond d’une vallée et retrouver les mules ainsi que nos affaires. Nous avons traversé les villages, leurs ruelles, rencontré la population locale. Une fois le village quitté depuis le fond de vallée, nous sommes repartis de ce point avec les skis sur le dos puis avec les peaux, pour rejoindre après 3h le refuge Toubkal à 3207m d’altitude.

Cette journée fut très longue, avec pas moins de 1400m de dénivelée, une grosse chaleur sur tout le parcours avec du poids à porter.

L’arrivée au refuge fut une belle réjouissance, une étape dans notre objectif de l’ascension du Toubkal…

Ascension du Djebel Toubkal – 4167m

C’est le grand jour ! Réveil 6h30 pour un départ dans une grande fraîcheur une heure plus tard, direction le plus haut sommet d’Afrique du Nord. Les premières pentes nous ont tout de suite donné le ton de la journée, neige dure, voire glacée et beaucoup de roches aux alentours… autant dire qu’il n’y avait pas beaucoup de neige sur le Toubkal en ce mois de janvier, moins que dans la vallée précédente en tout cas.

Ce sommet s’atteint par une combe qui mène à un col vers 3900m d’altitude. De ce col une arrête très simple conduit au sommet par un immense pierrier (ou une grande pente en neige mais on ne l’a pas vue !). Nos skis sont restés à cette altitude car il n’y avait donc pas de neige, le vent avait tout emmené avec lui.

Nous avons sorti le sommet vers midi et ce moment fut très intense pour tout le groupe. Beaucoup d’émotion s’est dégagée une fois arrivé là haut et nous étions tous très heureux et émerveillé par le panorama offert à 4167m.

Nous sommes restés une bonne heure au sommet à observer le paysage, prendre des photos et manger un bout.

Ensuite nous avons retrouvé nos skis et entamé la descente, la neige n’était pas très présente mais Xavier nous trouva une très belle pente finale à skier au dessus du refuge, un petit goulet qui venait clôturer cette très belle journée !

Objectif Toubkal atteint !

Redescente dans la vallée d’Imlil

Chemin inverse par rapport il y a deux jours, mais nous décidons de descendre à ski la vallée depuis le refuge. Du coup Xavier nous a offert du ski rock’n’roll au bord d’un torrent. Petits passages, désescalade à skis, petits sauts de rivière pour notre plus grand plaisir, le tout dans des paysages toujours aussi magnifiques.

Une fois le fond de vallée atteint, les mules nous attendaient pour un nouveau chargement de matériel, puis nous avons repris la direction d’Imlil et enfin de Marrakech.

Nous sommes restés la journée du dimanche à Marrakech avant de voler vers Genève dans la soirée de dimanche.

Ce fut pour nous la fin d’un superbe voyage, avec un groupe extra et des souvenirs plein la tête pour nous tous.

Nos remerciements vont bien entendu à BNP PARIBAS (Suisse) SA pour son aide et son soutien financier à l’égard de la section BNP Paribasport qui a organisé ce voyage. Également nos remerciements à notre guide, Xavier du bureau des guides romand Helyum.ch.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com