Temps de lecture: 3 minutes
1500m Massif : Haute Tarentaise – Vanoise
1500m Secteur : Alpes Grées – Charbonnel
Ouest Description
Difficulté 3.1 Montée

Du refuge du Ruitor,, poursuivre la traversée du plateau au NE et passer à côté des ruines du hameau de la Sassière. Prendre ensuite la direction des grandes moraines latérales du glacier de l’Invernet (ENE) et remonter un premier ressaut de 150 m. Sur un plateau, passer à droite d’un petit mamelon coté 2236 m. Poursuivre la direction E et monter encore de 450 m en restant entre les deux moraines latérales.

Atteindre le Glacier de l’Invernet vers 2650 m d’altitude et le remonter en son centre (NE, crevasses). Longer le pied de la face N de la Becca du Lac (3405 m) dont il faut se méfier des éventuelles chutes de séracs ou d’avalanches.
Plusieurs couloirs de cette face sont réalisables pour des skieurs-alpinistes expérimentés (dont la directe au sommet : 450 m entre 45 et 50°).

Après un replat situé dans la partie haute du glacier (2950 m), la pente s’accentue sous le Nœud des Vedettes (3297 m, S4 sur 100 m, avalanches de type plaques à vent possibles). Après avoir franchi la frontière Franco-Italienne entre le Col de l’Invernet et le Nœud des Vedettes, prendre pied sur le vaste bassin glaciaire du Ruitor.

Après une courte descente en direction du SE, accéder à la Tête du Ruitor, sorte de mamelon bien visible surmonté d’une croix. Une dernière pente soutenue en S3 mène au sommet (3486 m, statue de la Ste-Vierge).

Variante possible par le glacier du Grand.

Descente

Par le même itinéraire.
Variante possible par le glacier de l’invernet

Remarques:

  • Cet itinéraire est souvent en bonnes conditions jusque tard au printemps.
  • W sur la partie française et NW en Italie. Attention aux plaques à vent sous le col de l’Invernet (cf. variante par le col du grand).
  • Le sommet et ses abords sont régulièrement des lieux de déposes en « Héliski ».
4h Accès
crampons Albertville > Bourg Saint Maurice > La Masure.
45°max Deuxième journée de notre raid de 3 jours autour du refuge du Ruitor en Haute Tarentaise.

Nous décidons d’aller faire le sommet majeur ou la classique du coin du côté de la Tête du Ruitor et de ces 3486m d’altitude. La montée n’est pas des plus courtes, mais le vallon du Grand est très joli notamment lorsque l’on approche du glacier et que l’on prend pied dessus. 

Ensuite lorsque le col des Vedettes est atteint, c’est un peu long pour rejoindre le sommet tout au fond de ce grand plateau glacière mais le paysage est splendide et la vue à 360° est époustouflante depuis le sommet. 

Nous sommes redescendus par le col de l’Invernet qui offre un ski un peu plus festif avec un pente sommitale qui penche un peu sur 150m. Nous avons visé l’horaire idéal pour nous plonger dans la grande combe de l’Invernet qui était en moquette parfaite jusqu’au refuge, du très bon ski de printemps. 

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com