Temps de lecture: 6 minutes

Lorsqu’on m’a proposé d’effectuer ce test, je me suis dit que j’allais m’attirer les foudres des certains lecteurs… Mais comme je connais autour de moi des personnes atteintes du syndrome de Raynaud et qui ont toujours froid aux pieds en montagne, je me suis dis qu’après tout il ne serait pas si bête que cela de tester un tel produit.
Du coup voici un retour d’expérience au sujet de la semelle chauffante Digitsole Warm Series V6.

Ce que propose ce produit est assez novateur car en connectant les semelles chauffantes à un téléphone, il est ainsi possible de réguler la température désirée à l’intérieur des chaussures, et ce, degré par degré, entre 20°C et 45°C.

Le rechargement de chaque semelle se fait grâce à une prise USB. La mise en oeuvre est assez simple,  il suffit de charger les semelles via une prise USB pour une autonomie de 8h environ. J’avais peur que la prise USB soit mono et que l’on soit ainsi obligé de charger en deux temps les semelles ce qui aurait été contraignant. Il n’en est rien avec une prise 2 en 1.

Des semelles chauffantes et connectées

Ensuite, il faut créer un compte sur une application mobile dédiée et cela ne prend pas plus d’une minute. Un “QR Code” est présent sur les semelles et il suffit de le scanner avec l’application afin que l’appairage des semelles avec le téléphone s’effectue. Attention toutefois, pour la première utilisation, il faut que les semelles soient chargées.

Ensuite il suffit de placer les semelles dans les chaussures de ski et de tester le tout. Il est possible d’ajuster la longueur des semelles suivant sa pointure, pour ma part je n’ai pas eu à les couper mais cela est prévu et parfaitement indiqué grâce à un pré-marquage. Ce que j’ai de suite remarqué c’est la hauteur de la semelle, notamment au talon qui est plus importante que les semelles traditionnelles que j’ai dans mes chaussons de ski (5 mm au bout du pied contre 13 mm au niveau du talon). Ainsi, la position de mon pied a légèrement changé dans le chausson et cela s’est tout de même un peu ressenti lors du premier serrage de mes chaussures, mes réglages habituels ont dû être revus.

Une fois la chaussure bouclée, il suffit de lancer le bluetooth sur le téléphone, de lancer l’application et de régler la température. Il est également possible de suivre son activité et de visualisez la distance en lançant le suivi de l’activité et on pourra également voir les calories brûlées et le nombre de pas effectués.

Je ne vous cache pas que je trouve cela un peu gadget car j’ai déjà une montre qui me permet d’avoir ce suivi et toutes les informations relatives à ma course en montagne. Cependant, pour les personnes non équipées, je peux concevoir que cela puisse présenter un intérêt.

Un point qui m’a bien plu sur le papier a été aussi le fait de pouvoir paramétrer un compte à rebours sur une durée précise. Par exemple on peut régler le thermostat sur 40°C pendant 15 minutes et une fois la durée atteinte, les semelles s’éteignent automatiquement, ce qui est très pratique si on ne veut pas une chauffe constante.

Cependant je dois vous avouer encore une fois que l’application mobile est encore très perfectible et si cette marque veut offrir une expérience digitale digne de ce nom, il est important que son application soit à la hauteur. Autre point qui m’a déplu concerne les pourcentage de charge restant. Ceux-ci sont exprimés par seuils de 25%, ce qui n’est pas précis du tout. L’application n’est pas des plus avancées et elle mériterait d’être plus aboutie.

Ainsi j’ai préféré lancé le thermostat sans cette fonction de compte à rebours pour en ressentir les effets à coup sûrs. Le résultat est que cela chauffe et c’est avant tout ce que l’on attend d’un tel produit. Par grand froid, la sensation de réchauffement est même très agréable.

I-ProteX, une nouvelle technologie d’alimentation pour la batterie 100% sécurisée

Une question vient à l’esprit tout de même. Et si le truc se déréglait, qu’en serait-il de la sécurité, peut-on se brûler les pieds en cas de dérèglement ?

La marque Digitsole nous informe qu’elle a intégré l’une des dernières technologies d’alimentation “I-ProteX” combinée à une batterie “Solid State”. Il s’agit d’une innovation qui fait de la Warm Series V.6 le produit le plus sûr sur le marché des semelles connectées. Ce qui permet une sécurité exemplaire pour les activités dont la randonnée à ski ou à pied en montagne.

Conclusion

Bon clairement cela chauffe les pieds et c’est assez agréable pour ne rien cacher. L’autonomie me semble bonne, en tous cas j’ai skié près de deux heures en les allumant à une températures de 35°C et cela a bien tenu. Cependant je n’ai pas constaté l’autonomie annoncé par le fabricant (8h) mais plutôt entre 4 et 5h.

De plus, le changement par rapport à mes semelles habituelles ne m’a pas déranger et n’a pas “trop” modifié la position de mon pied dans ma chaussure, j’ai dû revoir le serrage de mes crochets pour ajuster un peu.

Ensuite il faut prendre le réflexe de les recharger avant chaque sortie et donc de les sortir des chaussures à chaque fois, ce qui est un peu contraignant. D’autres modèle du marché proposent un cordon qui sort de la chaussure (souvent vers le mollet) pour les recharger.

Honnêtement j’y vois surtout le risque de tout simplement oublier de les recharger. Et entre le téléphone, l’appareil photo, la montre ou bien encore la vérification des piles du DVA, on va bientôt passer plus de temps à charger ses appareils électroniques que de réellement préparer sa course et son sac avant de partir en montagne.

Cependant une fois cette étape de chargement faite, il est très facile de régler le chauffage dans les chaussures et l’effet est immédiat.

Quid d’une utilisation pour un randonneur à ski ? Je ne suis pas convaincu personnellement car je trouve contraignant le fait de retirer à chaque fois la semelle du chausson pour la recharger et ensuite la remettre. Peut-être est-ce un coup à prendre mais je n’ai pas eu le déclic.

De plus, je pense que ce type de semelles est plus approprié à une pratique du ski en station qu’à une pratique en ski de rando ou à la montée le pied offre un mouvement qui engendre de la chaleur. Cependant lorsque l’on descend ou que l’on ressert les chaussures, le froid peut arriver à ce moment et ce type de semelle pourrait être un bon palliatif.

Enfin, on parle tout de même d’un investissement de 199€, ce qui n’est pas rien en terme de budget. Cependant la personne qui skiera souvent et s’exposera au froid pourra facilement rentabiliser un tel produit, je pense notamment aux professionnels de la montagne (moniteurs, pisteurs, staff des remontées mécaniques) ainsi qu’aux personnes sujettes au syndrome de Raynaud.

Je n’ai pas fait de test sur le long terme et cela mériterait d’être revu après une utilisation intense et donc régulière.

Principales caractéristiques

  • Prix: 199€
  • Pointures disponibles: du 36 au 47
  • Compatibilité : dès iOS 9.0 et Android 5.0
  • Niveau de chauffe maximal : 45°C (113°F)
  • Autonomie de la batterie : de 2 à 8h (selon utilisation)
  • Packaging: paire de semelle + câble micro-USB + manuel utilisateur
  • Shock Heel System : un système d’absorption des chocs SHS permettant un meilleur amorti ;
  • Blockheel System : Le talon est maintenu afin d’éviter que la cheville se déplace ;
  • Arch Support : un support de la voûte plantaire important et ferme favorisant le retour veineux ;
  • X-Torsion qui améliore la stabilité du pied ;
  • Flex Zone : facilite les mouvements et améliore la fluidité ;
  • Résistantes à l’eau IP56 & tissu antibactérien : permet de toujours garder une bonne hygiène.

Disponible sur le site de Digitsole.

WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com