Christian Stangl et son rêve de sommet du K2…

1ère article rédigé le 13.08.2010, mise à jour plus bas.

L’alpiniste autrichien Christian Stangl a atteint jeudi 12 août 2010, le sommet du K2 (8.611 m).

Il a le projet d’être le premier à conquérir les deux plus hauts sommets de chaque continent (Europe, Asie, Afrique, Amériques du Nord et du Sud, Océanie et Antarctique). Ainsi, il ne lui reste désormais que le mont Tyree (4.852 m), en Antarctique, auquel il compte s’attaquer en novembre prochain.

Christian Stangl, 44 ans, a déclaré qu’il n’avait que “pris quelques photos et ensuite tout de suite redescendu“, rapporte APA qui l’a joint par téléphone.

le sommet du K2

Stangl est appelé le “skyrunner” (le coureur du ciel) car contrairement aux autres alpinistes, qui organisent leur ascension sur plusieurs jours, il conquiert les sommets dans un style alpin plutôt engagé, c’est à dire d’une seule traite depuis le camp de base, seul et  et sans bouteille d’oxygène.

Cette approche des ascensions lui avait permis d’atteindre le sommet de l’Aconcagua (6.956 m) en 4 heures et 25 minutes en 2002. Cette fois-ci près de 70 heures lui auront été nécessaire pour faire cette ascension et revenir au camp de base. Le K2, le 2e plus haut sommet du monde étant considéré le plus difficile techniquement.

Christian Stangl est le premier “summiter” du K2 en 2010.

Pour rappel et je vous en parlais il y a quelques jours, la tentative de sa compatriote Gerlinde Kaltenbrunner s’est terminée vendredi dernier avec la chute mortelle de l’alpiniste suédois qui l’accompagnait, Fredrik Ericsson.

Mise à jour le 13.09.2010

L’alpiniste autrichien Chrisitan Stangl a menti au sujet de son ascension au sommet du K2 au Pakistan cet été, a rapporté la chaîne autrichienne ORF, citant Chrisitan Stangl.

La photo montrant Stangl sur le sommet a été invalidée. Cette photo a été prise environ 1.000 mètres  sous la crête, selon ORF.

Stangl a dit avoir “seulement imaginé le sommet dans un état de stress du à la fatigue et a la peur de l’échec”.  L’alpiniste a donc seulement imaginé atteindre le sommet, rapporte également le site explorersweb . L’authenticité de l’image sommitale avait été fortement remise en cause par le monde de l’alpinisme au cours de la période fin-août, début septembre.

La course aux 8000 reste un terrain amenant les alpinistes à la limite de l’effort et de leur résistance physique et psychique. La pression des médias et des sponsors n’est certainement pas étrangère à un tel mensonge, dommage d’en être arrivé là.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com