2250m Massif : Vanoise
2250m Secteur : Tarentaise
NE Description
Difficulté 5.1 De la route des Fontanettes, contourner l’aiguille de la vanoise par la gauche puis gagner toujours vers la gauche le col de la Grande Casse (3093m).

Au col, traverser vers la droite et atteindre le pied de la petite face nord. Remonter la face à droite des séracs (début à 40° puis 45° sur les 200 derniers mètres).

Au sommet de la face, suivre l’arête et rejoindre dès que possible (200 mètres de traversée un peu expo qui peuvent se faire à ski ou en crampons) la voie normale des grands couloirs juste au dessous du col des grands couloirs (3630m). De là, on rejoint le sommet.

Retour par le même itinéraire.

Remarques

  • 45° en moyenne sur 550m, un peu moins en bas, un peu plus en haut (pas loin de 50 si on prend direct).
  • Attention le haut de la face est en fait NE et voit le soleil très tôt le matin. En avril ça n’a aucune incidence mais en mai la neige transforme et il faut donc descendre tôt.
5h30 Accès

Alberville > Moutiers > Pralognan la Vanoise > Parking des Fontanettes.

matériel : Crampons,
1 ou 2 piolets indispensables,
matériel de sécurité sur glacier (corde, broches, mousquetons, sangles …)
E2

Voici plusieurs mois que nous avions planifié de partir quelques jours en montagne ensemble avec Xavier guide de chez Helyumguides, histoire de faire une belle pente à ski selon les conditions du moment. Cela fait un presque 10 ans que nous skions ensemble, mais jamais que les deux, voilà une chose de réparée. C’est ainsi qu’en cette mi-avril nous prîmes la direction de la petite face nord de la Grande Casse, la météo étant compliquée ces temps.

Bien nous en a pris car nous sommes montés à Félix Faure juste avant le passage d’une perturbation dans la nuit de mercredi à jeudi avec un bon refroidissement, certes temporaire mais dans le parfait timing pour notre virée.

Le ciel s’est vite débouché et nous avons passé une journée incroyable dans ce magnifique parc de la Vanoise. Déjà la montée au col de la Grande Casse fut magique, seuls au monde à faire la trace dans une ambiance froide et immaculée de neige, juste magnifique. Une fois le col passé, la face nord s’est dévoilée et là les choses sérieuses commencèrent. Les 10 à 15cm de la nuit étaient suffisants sans être trop gênants pour entamer la montée, la cohésion avec la vieille couche sablonneuse de la semaine dernière était correcte.

Nous avons donc entamé la montée, Xavier m’a fait une trace majestueuse, les conditions étaient excellentes dans la face. Cependant cela ventilait pas mal au sommet sur l’arête et nous redoutions les transports de neige. Bien nous a pris d’être attentif, dans les 20 derniers mètres une petite plaque à vent s’est déclenchée alors que Xavier « châlait » sur les derniers mètres. Arrêt immédiat et logique, juste à portée de main de la sortie.

Nous avons donc chaussé en plein dans la pente, une belle petite plateforme pour nous préparer et ensuite… juste magique, du grand ski, une neige douce excellente, accrocheuse et un peu poudreuse sur 10cm tout au long de cette très belle pente.

La suite derrière le col fut en poudreuse aussi jusqu’au sommet des remontées de Pralognan, pour nous permettre de redescendre jusqu’en bas au village ski aux pieds.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com