1000m Ski de randonnée
Massif 
: Mont-Blanc
3000m Secteur : Vallée de Chamonix
Ouest Description
Difficulté 3.1 Descente 1

Du col des Grands Montets, suivre l’itinéraire du refuge d’Argentière. Démarrer par la piste du « Point de vue » et la quitter rapidement à droite pour descendre le glacier des Rognons vers le NE en direction du glacier d’Argentière, (hors piste classique avec de nombreuses variantes. Franchir en général les cordes par  une petite ouverture avec un panneau d’avertissement). Passer classiquement à proximité du Rognon coté 3000m (plutôt à droite) puis au S de la moraine des Rognons. Par une traversée à droite, rejoindre le glacier d’Argentière


Montée

Mettre les peaux (en s’étant écarté des zones exposées aux avalanches provenant de l’Aiguille Verte). Remonter le glacier d’Argentière en visant la base du glacier du Tour Noir.

Remonter le glacier du Tour Noir, d’abord plutôt rive droite et vers 3150m traverser à droite pour éviter une bosse et une zone de crevasses. Revenir ensuite à gauche en direction de l’éperon SW du Tour Noir pour remonter une pente raide. Une traversée en pente douce conduit au col.


Descente 2

Descendre par le même itinéraire jusqu’au glacier d’Argentière que l’on descend en rejoignant sa rive gauche pour retrouver les hors pistes des Grands Montets. Suivre le bord gauche du glacier (itinéraire parfois très crevassé et étroit) et après une zone à faible pente, sortir du glacier  en amont d’une zone de séracs vers 2300m pour rejoindre les pistes ou hors pistes jusqu’à Argentière.

En cas de faible enneigement, rejoindre Lognan et la piste de la « Pierre à Ric » enneigée artificiellement.

5h Accès
Matériel de glacier Cluses > Le Fayet > Chamonix > Argentière
 E2

Vu le manque de neige général, nous avions décidé d’aller sur Chamonix et de se faire le col du Chardonnet. Sauf qu’une fois au sommet des Grands Montets, on s’est rendu compte que la montée n’était pas faisable (pied du glacier dans les rochers).

Du coup on s’est rabattu sur le col du Tour Noir. Arrivés au pied du glacier des Améthystes, la taille des séracs à contourner contrastait avec la belle pente du glacier du Tour Noir. On est donc finalement monté au col d’Argentière ! La montée est vraiment sympa et super homogène, sans grosse difficulté, sauf sur la fin où la pente se raidit un peu.

La descente ne fut pas extraordinaire mais ca allait tout de même avec des passages en neige compacte, croûtée à des endroits. Le retour à la station est un peu technique au bord du glacier pour rejoindre Lognan…

En tout cas ce fut une très belle journée dans le bassin d’Argentière !

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com