Deux étudiants de l’école d’ingénieur toulousaine ICAM, ont annoncé avoir mis au point un système qui permet de respirer sous la neige, système dénommé Tetral.ir.

Ressemblant à ce que Black Diamond propose depuis plusieurs années avec son Avalung, bien connu des skieurs maintenant, le système Tetral.ir repose cependant sur un principe différent car le dispositif recycle le dioxyde de carbone et va chercher l’oxygène présent dans la neige.

Il sera donc situé proche de la bouche en étant placé dans une bretelle de sac à dos et grâce à un petit embout, la victime pourra aspirer l’oxygène, présent entre 40 à 60 % dans la neige.

Cet appareil de sécurité a pour principal objectif de rallonger l’espérance de survie en ensevelissement, qui au-delà de 20 minutes passée sous la neige, perd 80 % de chances de survie.

“Grâce à ce système, le skieur devient un plongeur sous la neige.”

Quelles différences avec l’Avalung ?

Les concepteurs Lucas Heurtault et Clément Lopez confiaient au site Kairn.com :

Les deux produits ne sont pas basés sur la même technologie pour augmenter le temps de survie. L’Avalung est constitué d’un système de valves qui inspirent de l’air frais côté ventral et envoient l’air expiré par la victime dans son dos pour écarter le CO2.

Tetral.ir propose un recycleur d’air qui inspire de l’air frais comme l’Avalung mais qui stocke le CO2 de l’air expiré dans un produit chimique pour qu’il ne revienne pas dans l’air inspiré. Le second avantage est que le produit chimique dégage de la chaleur, de l’air à plus de 40 degrés, qui va permettre de réchauffer la victime”.

Une commercialisation pour quand ?

Le produit est actuellement en étude d’usage, à l’Annecy Base Camp de l’OSV, premier incubateur européen spécialisé dans les filières du sport, de l’outdoor et de l’aménagement en montagne. Une période de test va être lancée l’hiver prochain.

Une opération de financement participatif pourrait voir le jour à l’hiver 2020, et la commercialisation du produit serait prévue en 2021. Enfin pour le développement du Tetral.ir, cette jeune structure bénéficie des conseils des pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Luchon et d’Annecy et de l’Anena.

Sources : La Dépêche / Kairn.com / Tetral

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com