Nous vous l’annonçions dans un précédent article, le skieur polonais Andrzej Bargiel a atteint le sommet du K2 (8 611m) dimanche 22 juillet 2018 au matin. Il s’est ensuite lancé avec succès dans son audacieuse descente inétgrale à skis de ce monstre himalayen.

Andrzej Bargiel est donc le premier skieur a réalisé un tel exploit, car oui il faut bien parler d’un évènement qui marquera sans nul doute le monde du ski et de l’himalayisme.

Précédemment, plusieurs alpinistes s’étaient essayé à la descente à ski du K2, notamment:

  • L’alpiniste italien Hans Kammerlander qui a skié les 400 premiers mètres du K2 en 2001.
  • Le grimpeur et skieur Dave Watson, qui a skié sur les pentes supérieures du K2 le 4 août 2009. Watson a skié à partir d’une altitude de 8650m le long du goulot d’étranglement du K2.
  • L’alpiniste allemand, Luis Stitzinger qui a skié la route de Kukuczka (5100m) en 2011. Stitzinger skia à une altitude de 7850m.

Bargiel est parti le 21 juillet au soir du camp IV et il a atteint le sommet le 22 au matin. Dans sa descente, il a suivi la voie normale jusqu’à l’épaule, puis l’éperon Cesen. Il s’est déplacé ensuite vers le centre de la face, le long de la variante Messner et est ensuite descendu le long d’une variante de la voie Kukuczka.

Le Polonais est parti à 8 heures du matin pour arriver vers 16h00, avec un arrêt forcé au camp 4 en raison de la visibilité. La plus grande difficulté, comme l’a déclaré Bargiel lui-même, n’était pas tant la neige en altitude, mais la force et la visibilité qui lui furent nécessaire pour soutenir un tel effort sur une descente si longue, près de 3600m de dénivelé, et si difficile à cette altitude.

La descente réalisée par Bargiel.

Déjà auteur en 2015 de la descente du Broad Peak, qui culmine à 8 015 mètres, Andrzej Bargiel vient enrichir son palmarès avec le K2. Il avait tenté l’an dernier de skier le K2, mais avait dû renoncer en raison des conditions météorologique trop risquées pour tenter une telle descente.

Le K2 fait partie de la chaîne de montagnes du Karakoram et est situé à la frontière entre la Chine et le Pakistan, c’est le deuxième plus haut sommet de la planète et certainement un des plus engagé.

Andrzej Bargiel est un skieur qu’il faudra suivre au cours des prochaines années, incontestablement.

Ci-dessous, quelques images prisent au drone piloté depuis le camp de base par son frère :

Sourcesalpinistiemontagne.gazzetta.it / redbull.com

Offre partenaire

Dynastar Vertical Bear

Ski de randonnée, Homme, Dynastar, Vertical Bear, 2018. »»

Snowleader
349€
Dynastar Mythic 87

Ski de randonnée Homme Dynastar Mythic 87 2018. »»

Snowleader
489€

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com